Carlos, 29 ans, ambassadrice à Leipzig – Allemagne

Je m’appelle Charlotte, j’ai 29 ans et j’habite en Allemagne depuis maintenant 3 ans. Maitre DIY en devenir, (peut-être) future menuisière et partisane des mouvements Zéro Déchet et Minimaliste. Ecologiste convaincue, je me suis également mise au jardinage depuis quelques mois.

Comment as-tu connu Clean Your Cup ?

J’ai connu Clean Your Cup parce que je connais personnellement sa fondatrice, Fanny. Lorsqu’elle m’a parlé du projet j’ai tout de suite été emballée par l’idée et lui ai proposé de l’aider si elle avait besoin ! Et bien sûr, de devenir ambassadrice 🙂

Qu’est ce qui t’a motivé à rejoindre la team ?

Etant moi-même utilisatrice de coupe menstruelle, je me suis souvent retrouvée dans la situation de ne pas pouvoir rincer ma coupe alors que je n’étais pas chez moi. Alors le concept m’a tout de suite parlé ! En plus de m’offrir la possibilité de connaître les endroits cupsafe, j’ai trouvé ça super de pouvoir créer une communauté autour de la coupe menstruelle. Ça libère les langues, et décomplexe sur les règles. De parler du projet m’a aussi permis de convaincre quelques amies de passer à la coupe menstruelle.

Portes-tu la coupe menstruelle ? Si oui, depuis combien de temps et comment as-tu connu ?

Je porte une coupe menstruelle depuis 2 ans, et après un certain temps d’adaptation (2 ou 3 cycles), j’en suis très satisfaite.  C’est d’ailleurs Fanny qui m’en a parlé la première. C’est elle qui a implanté l’idée dans mon cerveau, et après quelques recherches sur le net, je me suis lancée. Un conseil qui pourrait servir : il ne faut pas abandonner si on n’y arrive pas tout de suite, ça vaut le coup de persévérer !

Croises-tu beaucoup d’endroits cupsafe ?

Là où j’habite – Leipzig en Allemagne – je ne croise pas beaucoup d’endroits cupsafe. Je suis par exemple très déçue de voir que mon université n’offre pas de toilettes cupsafe (il faut une clef pour les toilettes pour personnes à mobilité réduite). Mais grâce à Clean Your Cup, je suis devenue beaucoup plus attentive que je ne l’étais. Avant je ne faisais pas attention. Maintenant je garde mes adresses en tête, pour Clean Your Cup bien sûr, mais aussi pour moi-même ! J’ai remarqué par exemple que les restaurants étaient bien plus souvent cupsafe que les bars, car ils offrent souvent un toilette pour les personnes handicapées. Je garde aussi en tête que les administrations et lieux publics (tels que des bibliothèques ou des musées) offrent souvent un toilette pour les personnes à mobilité réduite, et donc une possibilité pour les utilisatrices.eurs de coupe menstruelle de pouvoir la rincer en toute intimité 😉

***